Dans le cadre de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI), la commune du Gué d’Alleré a confié à la Communauté de Communes Aunis Atlantique la réalisation de l’inventaire communal des zones humides, du réseau hydrographique et des plans d’eau sur son territoire. Le prestataire l’UNIMA est chargé de réaliser une expertise de terrain et la concertation autour de cette étude. La cellule animation du SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux) Sèvre niortaise Marais poitevin accompagne la commune dans cette démarche.

Rémi ETIENNE, Marlène PICHON LEROY et Caroline PUJOL seront amenés à accéder aux parcelles à prospecter du 26 avril au 19 mai prochain.

Une démarche participative

Un groupe d’acteurs a été constitué, réunissant des élus, les agriculteurs, les chasseurs, les associations locales de pêche, les randonneurs et associations de protection de la nature.

Plusieurs réunions seront organisées pour présenter la méthode d’inventaire (critères, etc.) et l’intérêt des zones humides.

Répondre à une double attente

La commune a voulu engager cet inventaire pour d’une part alimenter la connaissance du territoire. L’aspect « zones humides » va donc permettre de compléter le diagnostic territorial dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal.

D’autre part, cette étude est demandée par la Commission Locale de l’Eau du SAGE Sèvre niortaise Marais poitevin. La prise en compte de ces espaces est importante, entre autres, pour le bon fonctionnement du bassin versant et la qualité de l’eau.

A venir …

Après le passage sur le terrain du prestataire, une cartographie sera déposée en Maire pour consultation par la population. Ensuite, le bilan de l’inventaire sera présenté au groupe d’acteurs locaux qui en vérifiera la consistance. Le conseil municipal en prendra aussi connaissance.

Face aux résultats de cette étude, la commune devra prendre les bonnes décisions pour la préservation de ces espaces.

 

Retrouvez l’Arrêté préfectoral autorisant des représentants de la CDC Aunis Atlantique à pénétrer dans des propriétés privées pour réaliser des inventaires du patrimoine naturel .